Un trajet (en train) est toujours l’occasion de faire un peu le point sur ce qu’on a déjà v(éc)u…

New York City nous attire comme de la bière attire la guêpe. Je me demandais ce matin pourquoi je préférais un paysage fait de buildings à celui d’une montagne au sommet enneigé. Je crois que c’est parce que j’entrevois la possibilité d’une histoire derrière chaque fenêtre… et qu’à la montagne, la vie des marmottes me passionne peu. [Marie : Moi, la montagne m’effraie plus qu’autre chose. J’y vois le froid, le danger, aucune issue en cas de problème… Et puis ça monte ou descend tout le temps. C’est épuisant. Vive le bord de mer, les fleuves et la ville.]

C’est aussi gai de traverser comme les new-yorkais: on ne regarde pas la couleur du feu, on regarde simplement si un véhicule approche ou pas avant de traverser; peu importe la couleur du feu!

Manger à NYC reste aussi un vrai dilemme: il y a tant de choix! Si vous prétendez ne pas trouver de quoi vous satisfaire les papilles, c’est que vous êtes vraiment difficiles! Et, non, ce n’est pas vrai qu’on mange forcément mal aux États-Unis, loin de là; on le répète!

C’est déjà notre 5ème visite à NYC. On commence à avoir fait le tour mais on aime bien revenir dans les endroits appréciés les fois précédentes. Je crois que la prochaine fois qu’on reviendra, ce sera pour une raison spéciale: un événement, une expo…

Toujours étonnant: une dame en tenue de jogging m’a demandé le chemin en rue 😀 Ça continue de me rendre perplexe mais surtout amusé!

Cette fois, on a tout fait en métro et en bus; pas de taxi! C’est évidement moins confortable mais c’est surtout moins cher! (Je sais, j’enfonce des portes ouvertes!). Dans certains cas néanmoins, on est sûr d’aller plus vite en métro qu’en taxi. La circulation, bien qu’assez fluide en tout temps, est parfois très dense! La quantité de taxis nous a semblé aussi bien moindre qu’auparavant; la faute à Uber et à Lyft, j’imagine…

Je ne me souvenais par contre pas du prix élevé des entrées des musées: entre $10 (rare) et $25 (souvent) la culture n’est pas donnée à NYC! On attend les musées gratuits de Washington avec impatience 🙂 Ceci dit, la taille des musées et la quantité d’œuvres présentées reste impressionnante. La qualité est affaire d’appréciation personnelle 😉

On adore aussi le fait de pouvoir aller à la plage métro, pour $2,75, depuis Manhattan, ça reste quand même assez singulier!

New York a une ambiance sonore et visuelle unique: il y a toujours un hélico dans le ciel, toujours des feux bleus et rouges au loin, toujours une/des sirènes (ambulance, pompiers, police, train) et des bruits de travaux (je crois qu’on en avait jamais vus et entendus autant lors de nos précédents séjours). L’odorat n’a pas été aussi sollicité que les fois précédentes, nous a-t-il semblé…

Le wifi pocket s’est une nouvelle fois révélé indispensable: c’est quand même super facile de sortir son smartphone n’importe quand pour pouvoir se situer, trouver un resto japonais à proximité ou pouvoir envoyer des messages aux amis et à la famille ou encore rédiger et publier le blog dans le train bondé et plein d’enfants qui pleurent à tour de rôle. Heureusement, pour ça, on a aussi un remède la casque Bose avec atténuation du bruit extérieur; indispensable dans ce genre de situation!).

5 commentaires

  1. « On adore aussi le fait de pouvoir aller à la plage métro, pour $2,75, depuis Manhattan, ça reste quand même assez singulier! »

    Mais pour 2,10€, vous pouvez aller à Québec. Encore moins onéreux.

    https://huit.re/KXjmTVtt

    1. Author

      Je crois qu’il y a moyen d’aller au Japon pour le même prix 🙂

  2. C’est votre droit le plus strict d’apprécier « Big Appel ». Pour ma part, je trouve mon bonheur au bord de la mer bretonne ou dans les montagnes bavaroises. Comme dirait MAI : « Tout cela est relatif ! « 

    1. Big Appel ? Tu as confondu tes deux séances de Wallangues, JojoJcf !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *