Quand j’étais petit, il y avait un feuilleton qui passait à la télé avec des airboats (bateaux à fond plat avec un gros ventilateur qui sert de propulseur). J’ai toujours eu envie d’essayer… et on l’a fait aujourd’hui 🙂

On a commencé la journée par un petit-déjeuner super copieux au Pain Quotidien de Miami qui -ô heureux hasard- est tout proche de notre hôtel 😀

On a ensuite emprunté de nombreux ponts (et ce n’est qu’un début!) pour rejoindre l’extrémité de Key Biscayne, Cape Florida lighthouse. Un joli phare dans un environnement superbe et luxuriant; on valide. De nombreuses familles sont venues profiter de la plage et de la mer chaude. Nous, on remonte en voiture (très chaude aussi) pour attraper le tram de 2:00pm.

En effet, nous avons repéré la possibilité de participer à une visite guidée du Parc des Everglades, dans un petit tram touristique. Et bien, aucune de nos craintes n’était justifiée par rapport à la qualité de la visite. Le commentaire, exclusivement en anglais, était intelligible (même Marie a compris la plupart…) et très pédagogique… Par contre, un des objectifs était quand même de voir des alligators: raté! On a à peine vu un dos s’enfoncer furtivement dans l’eau à notre passage 🙁 mais ce n’est vraiment pas la saison pour les voir; ils sont en train d’estiver… par contre, on a vu beaucoup de verdure, 3 hérons, une grosse tortue, un aningha et des ibis. Et on a appris plein de choses sur les Everglades et sur leur transformation et leur sauvegarde. Visite highly recommended!

Deux heures plus tard, nous rebroussons chemin pour rallier Coopertown, l’entreprise d’airboat. On monte à un vingtaine dans un bateau à fond plat, on met des cotons dans les oreilles (et un dans le nez parce que j’en ai reçu trois), le pilote fait des zig-zags, des blagues, appelle les alligators (qui ne viennent pas), essaie encore (mais en vain) et finit pas nous en montrer un à la sortie du bateau. Si on est déçu de ne pas avoir vu d’alligator sauvage, on est content de l’expérience airboat. Cette sensation de glisse et pouvoir « survoler » les herbes hautes, c’était particulier!

On termine notre chouette journée par une expérience de restauration nulle comme on n’en avait plus eue depuis fort longtemps. Leur excuse: ils étaient débordés. Cela a été l’occasion de tipper au tarif minimum: en principe, on donne un pourboire entre 15 et 20% de la note sans taxes; ici, c’était moins de 10… pas contents qu’on était!

5 commentaires

  1. On ne voit pas Ben mangé par un alligator. Reresnif !

  2. On ne voit pas Marie avec les cheveux pris dans le gros ventilateur. Rereresnif.

  3. Pas le moral aujourd’hui. Cela sent la fin des vacances (en Bretagne ….).

    1. Allez Jojo, te laisse pas aller… Tu reviendras !

  4. Au cas où il y aurait un jeu-concours (voir les épisodes précédents), je pense que sur la première photo, l’objet mystère sera un décapsuleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *