Day 4: St Stephens park, National gallery, Dublin City Gallery the Hugh Lane, (Rugby,) & Irish music and dance

On reste sur Dublin aujourd’hui et on compte visiter les musées censés contenir de l’art contemporain… On commence par aller mettre la voiture au parking puis nous allons nous promener au parc le plus prisé par les dublinois; perso, j’ai tendance à croire qu’il figure dans tous les guides: il y avait énoooooormément de touristes et de pigeons. Marie en profite pour relever un petit défi que ses copines guides lui ont lancé via Whatsapp (un remember de leur camp en Irlande).

On va ensuite visiter la National Gallery (gratuit): beaucoup de peintures irlandaises qe nous ne parvenons pas vraiment à apprécier par manque de références. L’art contemporain se fait très discret. On se dirige ensuite vers la bibliothèque du Trinity College: note pour plus tard ou pour le lecteur intéressé par la visite: acheter les tickets sur le net! On ne l’a donc pas vue…

On mange (au japonais), on passe sur le Ha’penny bridge puis direction le Dublin City Gallery the Hugh Lane (gratuit aussi): là aussi beaucoup de peintures irlandaise de toutes les époques, une petite salle consacrée à l’art contemporain et une qui relate le (lieu de) travail de Francis Bacon. Bref, c’est un peu déçus que nous repartons…

Normalement ce qui allait suivre devait être un des meilleurs moments de la journée! Leinster, un des grands clubs de rugby locaux joue cet après-midi. On y va donc avec l’intention d’acheter les tickets sur place: que nenni! On se fait balader d’une entrée à l’autre, le moment de mi-temps arrive, on veut me faire payer 23,50€ le ticket alors que le matche est à la mi-temps et que, d’après ce que j’ai vu sur le net, les places les moins chères sont à 10€ 🙁 Bref aussi, fu** off! on n’a pas vu le match non plus… Dommage, l’ambiance avait l’air très sympa. On essaiera de se rattraper lors d’un de nos prochains passages au Royaume-Uni.

Ce soir, on va assister à un diner-spectacle de musiques et de danses irlandaises. La suite tantôt…

PS: très peu de photos aujourd’hui: j’avais oublié mon appareil à l’hôtel 🙁

Day 3: Glendalough, Wicklow, (Bray,) & Dublin port

On a bien rentabilisé l’auto aujourd’hui: nous avons été explorer la campagne aux alentours de Dublin, plus précisément à Glendalough, à une quarantaine de kilomètres de la capitale en passant par les petites routes de campagnes désertes (ou presque).

Marie : J’avais envie de retrouver le vert de l’Irlande de mon camp Horizons !

A Glendalough même, il y a un ancienne petite cité monacale. Nous nous sommes fait rincer pendant notre visite :-/

Marie : Tu exagères toujours ! Il a fait sec et froid toute la journée, sauf une légère ondée de 5 minutes !

Comme je préfère quand même la mer et la côte à la campagne, nous mettons le cap à l’est afin de rejoindre Wicklow, une petite bourgade balnéaire qui nous a paru fort sympathique. On y prend notre repas à l’auberge du pont. On passe ensuite à Bray, juste au-dessus; on ne s’arrête pas (on n’a tout bêtement pas de monnaie pour l’horodateur 🙁 )

Marie : Oui, dis plutôt qu’on était bien au chaud dans la voiture et qu’on avait envie de voir le phare de Dublin aussi 😉

Marie avait repéré le phare de l’entrée du port de Dublin dans le guide. Quand on veut s’y rendre, on doit passer dans des zonings industriels (t’es sûre que c’est par là?) mais on finit par y arriver en observant la carte qui défile sur le gps… Cela valait la peine: la (très longue) jetée est venteuse mais très agréable à parcourir.

PS: j’ai essayé le black pudding ce matin au petit déjeuner… je n’ai pas aimé plus que ça…

Day 2: Kilmainham gaol, Howth & Fabric shops

On commence la journée par la visite de la prison de Kilmainham, située -elle aussi- juste en face de notre hôtel. Celle-ci a reçu de nombreux acteurs des révoltes/insurrections/révolutions qui ont agité l’Irlande au cours de ces derniers siècles… On a donc eu droit à un cours d’histoire (en anglais d’Irlande 😀 ) ponctué de nombreuses anecdotes concernant les prisonniers célèbres (pour les irlandais) qui y ont séjourné. On approuve et on recommande la visite (compter près de 2 heures en tout; réserver les tickets à l’avance sur le net est un plus).

 

Nous mettons ensuite le cap au Nord, vers Howth. Un pittoresque mais important port de pêche. On mange un platter de poissons et crustacés: very good!

 

Après le repas, on marche un peu… vers St-Mary church et son cimetière. Il s’agit donc d’une ancienne église et de son cimetière. Il y a beaucoup d’églises sans toit par ici; c’est particulier…

Ensuite, nous empruntons le cliff walk, la promenade de la falaise. On a de là un panorama que je qualifierait de breton, n’en déplaise à certains… en tout cas, cela plait à Marie!

On reprend l’auto pour rejoindre le « centre-ville » de Dublin afin de trouver quelque magasin de tissu pour Marie. On en trouve deux mais les tissus qui lui plaisent font déjà partie de sa collection 😀

Il commence à faire noir: on rentre à l’hôtel pour profiter, qui d’un latte decaf, qui d’un bonne Cute hoor! On vous laisse deviner…

Ce soir on va faire du shopping et on va manger chez Wagamama, à Dundrum, à côté de chez Jamie Oliver.

Day 1: FR1456, IMMA, Temple Bar

Je ne sais pas pourquoi mais je suis encore et toujours fébrile quand on prend l’avion. Je considère la règle des « 2 heures avant le départ à l’aéroport » comme étant obligatoire… et donc, on attend à chaque fois pendant assez longtemps 😀

Les contrôles à Zaventem se sont encore améliorés depuis la dernière fois que nous en sommes partis: quasi pas de files aux contrôles et tout est à présent automatisé (sauf à l’embarquement!): super efficace 🙂

Marie peut donc commencer vraiment ses vacances et faire ce qu’elle adore:

Aux alentours de Noël, Marie a reçu un petit cadeau de sa filleule. La consigne était qu’elle pouvait l’ouvrir une fois à bord d’un avion. Dès qu’elle eut posé son séant, Marie s’empressa d’ouvrir le présent: un petit carnet plein de questions ou d' »épreuves » ayant trait au voyage… Marie a du pain sur la planche!

On est donc bien arrivé. On a une (moche) voiture (volant à droite bien sûr!). On est bien installé. On a bien mangé…

On se met en route, à pied, pour atteindre l’IMMA (Irish Museum of Modern Art) qui a eu la bonne idée de s’installer juste en face de l’hôtel 🙂 Les expos (gratuites) ne nous font pas de l’œil même si on apprécie les photos de Rodney Graham.

On se promène dans les jardins de cet ancien hôpital pour soldats retraités et on longe ensuite la Liffey (le cours d’eau qui traverse Dublin) pour rejoindre Temple Bar (la petite rue des Bouchers locale). Ambiance sympathique mais ça doit être encore mieux le soir, en été!

On rentre ensuite à l’hôtel en bus avant de rejoindre, en auto, le resto du soir –Jamie’s Italian- à quelques kilomètres d’ici, à Dundrum.