Provence

En 2016, c’est en Beetle que nous partons en Provence. Nous nous arrêtons à Paris et à Lyon à l’aller, puis à Luxembourg au retour. Sur place, on fait ce qu’on aime le plus: rien… et on le fait bien! [Tcherre vient nous rejoindre 3 jours]

Paris

4 jours à Paris, en Thalys (Hilton Défense). Jour 1: esplanade de la Défense, magasin Kaetsu (tissus japonais & petits bazars), passages parisiens Verdeau etc., danse du dragon, Cozen-Stop tissus, resto Gladines. Jour 2: fondation Ricard, Petit Palais, Pompidou (trop de monde), La Pâtisserie Cyril Lignac, Vérino. Jour 3: Taste of France au Grand Palais, MAC Ivry s/Seine et Vitry s/Seine, resto Gladines. Jour 4: petit passage à la Cité des sciences (pas assez de temps; on devra revenir) et promenade le long du canal saint-Martin.

Lille 3000

Week-end à Tournai avec Nico et Marie (juste avant leur déménagement). Visite du LaM (note pour plus tard: ne pas y retourner; déjà vu!), de la Piscine (« J’ai vu Chagall; j’aime pas Chagall! c’est des dessins d’enfant!), de l’Hospice Comtesse (Phnom-Penh) et du TriPostal (Séoul). Marie apprend à faire des makis et à découper des sashimis.

Paris

3 jours dans la capitale française pour une expo couture/patch, Viriginie Hocq, le périphérique du XVè,, les Chevaliers du Fiel, la fondation Vuitton et passage au KTO
(Hilton la Défense)

Paris

Art contemporain (MAM Paris, Quai Branly, Fondation Cartier, Beaubourg, Fondation Ricard) et recherche tissus, on croise P&T

rm

(Hilton La Défense)

Provence

Prov04[1]

Cette année, il semblerait que les vacances se soient limitées à la Provence (FOPA oblige!). Megan, l’amie canadienne de Marie est en effet venue en Europe, rendre visite à toutes des copines. Nous lui avons fait visiter Bruxelles, Bruges, Gand, Oostende, etc.

Provence

Prov08[1]

En 1990, Benoît est tombé amoureux de la Provence (St-Rémy / Mouriès / Maussane / Les Baux / Avignon). Depuis lors, il n’est pas passé une année sans qu’il ne s’y rende quelques jours au moins.

En 2001, il a conclu un contrat avec Marie : dans la mesure du possible, il FAUT prévoir quelques jours par an en Provence pour les vacances annuelles ! Plutôt sympa comme contrat, non ?

2001, c’était au camping, à Mouriès…