Ce que femme veut… mari aussi 😀 On a donc été au Pain Quotidien pour célébrer notre dernier jour aux États-Unis.

On comptait se rattraper des musées manqués hier à cause notre « incident« . C’était sans compter sur le fait que, comme chez nous, le lundi, la plupart des musées sont fermés 🙁

On a donc été écouter et regarder la mer une dernière fois avant une grosse drache qui arriva une petite heure plus tard.

On rejoint donc notre hôtel par le chemin des écoliers (« GPS, pas d’autoroutes, stp ») et on se prépare très très doucement pour notre départ. On fait le check-out. On va faire le plein. On rend l’auto (toujours pas de questions concernant le pneu éclaté). On s’enregistre pour notre vole et on mange un petit bout. Je rédige pendant l’attente…

On prend donc le vol Air France quatre-vingts dix neuf en direction de Paris. S’il s’écrase, ben… vous savez qu’on était dedans et qu’on est mort heureux et ensemble 🙂

[Marie: Nath, tu sais qu’il dit ça comme ça. On prend ce vol et on est très heureux, il est vrai.]

On est bien arrivé à Paris CDG 🙂

7 commentaires

  1. A l’heure où je vous lis (08h25), tout se passe bien à bord. Vous devriez normalement atterrir avec une quarantaine de minutes d’avance sur l’horaire prévu (c’est ce que dit en tout cas le site d’Air France). Voilà une bonne nouvelle, puisque cela vous laisse davantage de temps pour la transfert avec le TGV. Malheureusement, je ne sais pas très bien comment vous la communiquer. Bonne arrivée à Paris et à Bruxelles. Vous serez dépaysés par rapport à Miami car ici, il fait certes chaud mais il ne pleut pas !

    1. Je ne découvre que maintenant ce commentaire.
      En fait, j’aime beaucoup!
      PS: Merci pour cette expérience d’humour en différé 😀

  2. J’imagine que maintenant vous êtes chez vous ! Pas de surprises dans le train ?
    Alors WELCOME HOME Marie and Benoît et vive l’été belge ! Ce fut « gorgeous » de vous suivre, vraiment : -)))

  3. Avec un peu de retard sur votre arrivée, bienvenus chez nous. Une bonne frite du coin pour fêter ça puis encore 1 mois pour profiter du soleil et de l’un l’autre. Il fait bon vivre aussi ici 🙂
    PS : je rattraperai mes jours de retard et votre aventure (pneu éclaté ?) aujourd’hui même. Donc moi suis encore un peu là bas avec vous 😉
    Bises

  4. En tous cas j’aurai appris que, si moi je cherche la bière belge à NYC, vous mangez souvent des frites à l’étranger et adorez les « piers »!
    On se repassera tout ça devant une bouffe à Malines ou 1070.
    Bisous, merci de nous avoir pris avec vous dans votre valise.
    Kiss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *