Jour 3: Un dia con Fabricio

Lever très matinal (pauvre Fabrice, qui a du se lever encore plus tôt que nous…) pour rejoindre la Sagrada Familia, la Basilique catalane imaginée par Gaudi. Notre visite de 2007 s’était limitée à admirer, hormis les façades de la Passion et de la Nativité, quelques échafaudages à l’intérieur de l’édifice. Quelle ne fût pas notre excellente surprise de constater que les travaux avaient avancé à pas de géants!

Cet endroit nous a fort impressionnés:

Fabrice nous mène ensuite à l’hôpital Sant Pau, un ancien hôpital bourgeois dans le plus pur style moderniste catalan. Merci à lui de nous y avoir emmenés; nous n’y aurions probablement jamais mis les pieds autrement (et, ce qui ne gâche rien, l’entrée est gratuite sur présentation de la carte Prof 😉 )

Direction le Palau de la Musica catalana; on l’admire de l’extérieur; la visite guidée en français (obligatoire) est plus tard… On met ensuite le cap sur le quartier gothique, sa basilique, sa muraille, sa basilique son cloitre, sa basilique sa statue de St François-Xavier, son temple romain dédié à Auguste, sa boulangerie, son bar à tapas, …

Juste après ça, on retrouve l’épouse de Fab ainsi que deux de ses filles pour le repas de midi (enfin 13:30; et « c’est tôt! » dixit Fab); nous avons excellemment bien mangé et passé un très bon moment dans leur « resto habituel ». Un bref passage sur la plaça Reial puis direction vers une église dont j’ai malencontreusement oublié le nom :-/ avec, au passage, quelques « pièces » de street art.

Nous nous remettons en route pour rejoindre le téléphérique… euh non, le transbordado!, que nous ne prendrons finalement pas puisque la queue était énorme! Nous passons par l’ancien marché couvert ‘El Cort‘, dans lequel sont mis à jour des vestiges des années 1700, et par la gare de France. Exténués par tant de marche, nous nous octroyons une pause sur la plage pour siroter, qui une cerveza grande, qui un jus kiwi-mangue-ananas :-p Nous terminons cette très belle journée sur le Passeig de Gracia (les Champs Elysées barcelonais si la comparaison nous est permise), où nous pouvons admirer deux derniers exemples de modernisme catalan: la Casa Batlló et la Casa Milà (La Pedrera). Un dernier coup d’œil dans un magasin design, Vinçon… On ressort les mains vides: ouf!

On a absolument a-do-ré cette journée: MERCI Fabrice!

8 thoughts on “Jour 3: Un dia con Fabricio

  1. DUF

    L’ancien marché couvert, « El Cort », est malheureusement très bruyant.

  2. DUF

    Désolé, hein, voyageke, commentaireke.

  3. DUF

    Les omelettes dans les bars à tapas…

    • Ben

      Ca, je l’avais… J’avais peur d’avoir manqué qqch dans l’autre partie de la phrase :-/

  4. mai

    Où le lecteur est étonné d’apprendre que Ben s’est mis s’est mis aux jus de fruits et Marie à la Cerveza. On est parfois surpris.
    Question « garrot », son « Excellence » le Generalísimo Franco (1892-1975) l’utilisait également encore sans que l’on en fisse des gorges chaudes. L’Espagne est donc bien un pays où l’on respecte les belles traditions d’antan.

    • DUF

      « … sans que l’on en fisse des gorges chaudes » ? Cet avis me semble fort subjonctif et fort imparfait.

      • mai

        On appelle cela « la licence poétique ». Pourquoi respecter des règles si désuètes, quoi qu’on die?
        L’imperfection n’est pas de ce monde.

  5. mai

    Non, franchement, aller si loin juste pour visiter des lieux de culte. Alors que nous avons tout ça chez nous…
    http://bit.ly/1INtgSx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *