Jour 3 – Grosse journée à Himeji

Lever difficile aujourd’hui… On a toujours 7 heures à rattraper!

Départ un peu avant 11:00 vers Himeji avec le Shinkansen

Déjà, il faut déduire de cela qu’il y a 8 voitures à notre train…

Que voici…

Sur le quai du Shinkansen, outre un gars qui vérifie régulièrement si tout est bien verrouillé; il y en a un qui aspire le quai avec un petit aspirateur de table!

Nous sommes donc allés à Himeji pour admirer principalement son château féodal. Nous nous y sommes rendus avec un vélo gracieusement prêté par la gare d’Himeji.

Il faut aller quérir le vélo dans n parking souterrain; pour remonter, pratique, il y a un escalator pour vélo!

Ici, les cerisiers commencent à peine à fleurir…

Bon, c’est joli quand même… On ne résiste pas!

Le site du tourisme japonais nous avait pourtant prévenu: « Certaines parties du site du château de Himeji étant actuellement en travaux, elles seront inaccessibles au public« … On ne s’attendait quand même pas à ça:

Super échafaudage!

Alors que cela devrait ressembler à ça

C’est pas très grave, on a bien aimé la visite quand même. De plus, comme on peut le constater sur les photos, la météo a été plutôt clémente 😉

Nous avons ensuite été rendre les vélos et prendre notre repas de midi

Pour le repas, rentrer dans le resto, aviser la machine près de l’entrée avec les photos et le texte en japonais, faire son choix parmi les descriptions que nous pouvons en conclure, introduire le cash nécessaire, prendre le ticket, recommencer pour le client suivant et remettre les tickets obtenus à la serveuse… Miracle: la photo était fidèle!

Après le repas, des petites courses à la papeterie et au magasin « tout à 105 yens » (la crise est passée par là; avant, c’était « tout à 100 yens« )

Ensuite nous avons pris un bus, un téléphérique et nos petits pieds pour escalader et admirer l’ensemble de temples en bois accrochés à la colline. Les temples sont dédiés à la déesse de la compassion, Kannon.

Pendant la montée en téléphérique, on a droit à un commentaire… évidemment, exclusivement en japonais!

Elle est canon, non?

Nous sommes ensuite redescendus vers la ville et repris le train vers Kobe, que nous décidons « d’explorer »… dans le noir. On se dit qu’on va trouver un resto qui sert du bœuf d’ici; chance, ils en servent vraisemblablement tous mais aucun n’a une carte en anglais (ou autre chose que japonais). tant pis, on rentre dans un resto où une jeune fille était sortie pour voir ce qu’on voulait… Dans le resto, personne ne parle anglais et, faut-il le rappeler, nous ne parlons pas plus de 3 mots de japonais! Mais on a fini par se faire (bien) comprendre: j’ai eu ma grande bière et nous avons dégusté un excellent bœuf d’ici… On a bien ri (et aux aussi, je crois)

Non, ce n’est pas une illusion d’optique; j’ai bien demandé « a big one, please! »

La carte… On vous jure qu’il n’y en avait pas d’autre!

C’était… exquis!

Bœuf de Kobe sur lit de légumes, cuits sur plaque chauffante

Pour terminer, deux ou trois photos « rien à voir »:

Du bon usage du français sur les enseignes…

 

Ça peut aider à faire son choix, mais bon…

Une excellente première journée de vacances, de déambulations et de « découvertes »…

 

Ce contenu a été publié dans Kobe, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à Jour 3 – Grosse journée à Himeji

  1. La poule dit :

    C’est vraiment agréable de vous suivre au jour le jour.
    Bien vu pour le matraquage 🙂
    A demain

  2. DUF dit :

    L’ascenseur pour escalator: pour le gars qui a le brevet, c’est bingo. Dommage pour le château d’Himeiji sous les échafaudages, le site est magnifique. C’est pas pour rien que John Lennon lui a consacré une de ses plus belles chansons. Quant à votre débrouillardise au resto: chapeau. On ne voit pas la bière de Marie, mais celle de Ben est vraiment énorme. Autre chose qu’aux Tréteaux !

    • Marie dit :

      Et, DUF ! Je ne te reconnais pas ! Tu ne dis presque plus de bêtises et tu ne fais plus de contrepets… Moi, j’aimais bien :o)

      • DUF dit :

        Sorry mais je relève quand même deux grosses bêtises dans mon commentaire:
        1) « Himeji all the people » est LA plus belle chanson de Lennon.
        2) sur celle de Ben, j’exagère un tantinet.

        Quant à contrepéter, j’ai arrêté depuis que Ben m’a avoué ne rien y comprendre.

        • Ben dit :

          Marie : Ah oui, tu as raison ! J’avais bien compris pour la référence à Lennon et cela m’a bien fait rire. L’autre est encore mieux 😀 Au temps pour moi !

  3. Yves dit :

    Vous étiez aussi à Watermael-Boitsfort en ce bel après-midi?
    http://buchau.be/asie2012/wp-content/uploads/2012/04/IMG_8684-300×199.jpg
    En même temps, Boitsfort ne semble être qu’un pâle euphémisme au vu de la taille des verres à saké.

  4. gilles dit :

    Bonjour,

    Je découvre votre merveilleux blog aujourd’hui.
    Je suis allé au Japon en 2010 et j’y retourne en septembre.
    Par contre, je n’avais pas eu l’occasion de gouter au boeuf de Kobé.
    Pouvez vous m’indiquer l’adresse du restau où vous êtes allés et quel prix pour ce fameux boeuf ?
    merci pour votre réponse.
    Gilles

    • Ben dit :

      Bonjour Gilles,

      Merci pour les compliments 😉

      Il s’agit d’un petit resto sans prétention mais j’y ai mangé une des viandes les plus délicieuses et tendres de ma vie… et on a bien rigolé, car on ne comprenait pas les serveurs et ils ne nous comprenaient pas mais on a fini par avoir, à un ou deux détails près, ce que nous souhaitions!
      J’ai voulu prendre une carte du resto en partant mais elle était rédigée exclusivement en japonais (même le nom du resto); je ne peux que te donner ses coordonnées géographiques (depuis ‘Gogole Maps’): 34.696241,135.194454 (le nom du resto est exclusivement en japonais :-/ ). On a payé 3000JPY par tranche de bœuf (voir la photo sur le blog); je ne sais donc pas s’il s’agit vraiment de « bœuf de Kobe » (massé et élevé au saké au son de musiques classiques) mais, en tout cas, c’était du délicieux « bœuf à Kobe ». J’ai essayé de créer une fiche à son nom sur Tripadvisor mais sans succès 🙁 Si tu décides d’y aller, pour ne pas te tromper, c’est un resto situé sur la pointe du triangle formé par les rues (voir plan) qui possède une entrée sur chacune des deux rues qui forment la pointe du triangle…

      Bonne prépa!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *