Jour 4 – Liaison Kobe-Hakone

Comme on est en vacances et pas du style à se lever tôt pour pouvoir profiter du moindre moment de la journée, on s’est levé… à notre aise, on a déjeuné… à notre aise, on a regardé « Le Petit Journal de Canal+ » d’hier… à notre aise et on a pris le train à 12:25 😉 On aurait pu prendre celui de 8:25 mais alors ce ne seraient plus les vacances!

Ce trajet en train (le Hikari 468) est l’occasion pour (déjà) faire un petit point sur nos premières impressions et observations en début de séjour.

Photo d'art de Marie; elle voulait abseolument prendre "une madame avec son parapluie"

Tout d’abord, rien ne semble plus faire référence à la catastrophe de l’année dernière… C’est à confirmer mais cela semble derrière eux. Ce qui nous frappe aussi c’est la recherche constante (et l’atteinte apparente) de la perfection dans de nombreux domaines de la vie courante: la propreté dans les transports en commun, leur ponctualité, l’accueil des touristes (que nous sommes),  la gentillesse des gens à notre égard, le souci de combler nos attentes, etc.

Notre principale difficulté réside dans notre total analphabétisme et notre incapacité à communiquer en japonais; cela nous vaut parfois de belles tranches de rigolade de part et d’autre du bon de commande de notre repas 😀 mais pour les lectures pratiques de tous les instants, c’est souvent frustrant. Mais nous parvenons toujours à nous débrouiller, nous faire aider ou par nous faire comprendre… La seconde difficulté majeure réside, aux toilettes, dans le fait de choisir le bon bouton pour arrêter le siège chauffant ou d’obtenir le jet de nettoyage final une fois notre travail terminé; on ne maitrise pas encore les commandes électroniques de la cuvette (Marie: « C’est sur quel bouton que je dois appuyer pour la chasse« , Benoît: « La grosse manette derrière la planche… comme chez nous! »

Malgré un taux de change du Yen bien moins favorable qu’en 2009 (1EUR = 109JPY aujourd’hui vs 134JPY en 2009), le cout de la vie ne nous semble pas exorbitant; cela nous semble assez similaire à ce que nous connaissons en Belgique (quoi que, ne serais-je pas en train de me contredire?). Les repas, par contre, nous semblent assez bon marché, jusqu’à présent. On en profite pour redire que nous apprécions particulièrement la cuisine japonaise que nous avons eu l’occasion de gouter jusqu’à présent et que, non, la cuisine japonaise, ce n’est définitivement pas que des sushis! D’ailleurs, on n’en a pas encore vu un seul… Même les repas « sur le pouce » pris dans le train sont vraiment bons.

Le Japan Rail Pass est et reste une excellente affaire à partir du moment où on sort de Tokyo; au troisième jour de son utilisation, nous l’avons déjà rentabilisé largement. Les hôtels choisis jusqu’à maintenant se sont révélés de bons choix, tant au niveau de la qualité de leurs prestations que de la facilité qu’ils offrent: proximité de la gare, navette gratuite, buffet petit déjeuner bien garni, connexion internet, etc.

Il semblerait que pour certains enfants, l’école soit suspendue (vacances?); il y en avait beaucoup hier à Himeji. Pourtant, on en croise aussi en uniforme, qui semblent revenir de l’école.

Aujourd’hui, il pleut… et le ciel est vraiment très brumeux! Peut-être qu’on ne verra pas le Mt Fuji ou alors on le verra comme on a vu la Grande Muraille de Chine 🙁

A la sortie de la gare...

En chemin vers l'hôtel 🙁

 

Là, normalement, on devrait voir le Mont Fuji... mais non, en fait :,-(

On se rappelle tout le temps qu’on a éééééééénoooooooormément de chance de voir tout cela et de pouvoir parcourir l’Asie comme on le fait; on ne sait pas qui remercier mais « Merci! »

Est-ce que le mot anagéographisme (analogie avec anachronisme) existe? quand un truc est là où il n’est pas censé être… Par exemple, un batiment  avec un frontispice greco-romain et des sapins de Noël illuminés (il y a même un anachronisme) en plein Kobe ou encore une salle de petit déjeuner au style carrément danois (très dépouillé, plancher en pin et meubles design).

Et la touche finale… la météo pour demain (ouf!):

Ce contenu a été publié dans Hakone, Kobe, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *